VILLECOMTAL SUR ARROS ET SA VALLEE

Villecomtal-sur-Arros, La vallée de l'Arros dans le Gers, ses Villages, Infos locales, Histoire , Traditions, Anecdotes, Nature, Cuisine, Vues anciennes et récentes, Rugby et autres...

Bienvenue

Le piéton de Villecomtal ... Il va, libre, opportuniste, calepin en poche, appareil-photo à portée de clic. Il promène sa curiosité en tous lieux, ici, là, ailleurs, plus loin encore. Sans masque ni malice il vous fait un rapport fidèle de ses trouvailles ... informatives, drôles, sportives, historiques, gourmandes, insolites, poétiques, indignées, etc ... Ah! pour sûr, parfois doit-il agacer, voire irriter ! Il le sait. Mais se museler il s'y refuse et il remercie Diderot d'avoir dit avant lui : " Je dis les choses comme elles me viennent; j'use en plein de mon Franc-Parler " ... et advienne que voudra.

Allons, la colère n'étant pas son pain quotidien, vous trouverez assurément quelque plaisir ou quelque intérêt à parcourir ses billets et messages. Il vous remercie bien sincèrement de votre visite, et espère avoir lui-aussi le plaisir de vous lire bientôt.

Adichats

jeudi 4 décembre 2014

A propos de la CRISE...C'est très joliment dit !...

C'est la crise, mais joliment dit !!!   Les problèmes des boulangers sont croissants... Alors que les bouchers veulent défendre leur beefsteak, les éleveurs de volailles se font plumer, les éleveurs de chiens sont aux abois, les pêcheurs haussent le ton ! Et bien sûr, les éleveurs de porcs sont dans la mouise, tandis que les céréaliers sont  sur la paille. Par ailleurs, alors que les brasseurs sont sous pression, les viticulteurs... [Lire la suite]

lundi 18 avril 2011

Petite leçon d'économie...

  Ça se passe dans un village qui vit du tourisme, sauf qu’à cause de la crise il n’y a plus de touristes. Tout le monde emprunte à tout le monde pour survivre. Plusieurs mois passent, misérables. Arrive enfin un touriste qui prend une chambre. Il la paie avec un billet de 100 euros. Le touriste n’est pas plutôt monté à sa chambre que l’hôtelier court porter le billet chez le boucher, à qui il doit justement cent euros. Le boucher va aussitôt porter le même billet au paysan qui l’approvisionne en viande. Le paysan, à son tour,... [Lire la suite]