VILLECOMTAL SUR ARROS ET SA VALLEE

Villecomtal-sur-Arros, La vallée de l'Arros dans le Gers, ses Villages, Infos locales, Histoire , Traditions, Anecdotes, Nature, Cuisine, Vues anciennes et récentes, Rugby et autres...

mercredi 30 mai 2018

Le Japon massacre 122 baleines enceintes pour la "recherche scientifique"...

Traduction (personnelle) d'un article publié sur le site de " l'Independent " (uk)

Les militants des droits des animaux condamnent cette chasse «horrible et inutile»

   Article de
    
Chris Baynes
    
Mardi 29 mai 2018 15:42 BST

Un petit rorqual mort est déchargé à Kushiro sur l'île japonaise d'Hokkaido. AP

Plus de 120 femelles gravides faisaient partie des centaines de baleines abattues lors de la dernière chasse au Japon dans l'Antarctique, ce qui a provoqué une condamnation et des appels à l'action internationale.

Un total de 333 petits rorquals ont été tués dans le cadre du programme de chasse à la baleine «scientifique» du pays, qui effectue une chasse annuelle d'été dans l'océan Austral.

Parmi les baleines abattues, 122 étaient enceintes et 114 autres étaient des juvéniles, selon les documents d'une réunion du comité scientifique de la Commission baleinière internationale (CBI) ce mois-ci.

Le Japon a signé le moratoire de la commission sur la chasse à la baleine, mais Tokyo exploite une échappatoire chaque année en disant que sa chasse est menée pour la recherche scientifique.

Les critiques (opposants) disent que la recherche est en fait une couverture pour la chasse commerciale à la baleine, car la viande des mammifères harponnés est plus tard vendue pour être mangée.

"Le massacre de 122 baleines gravides est une statistique choquante et une triste condamnation de la cruauté de la chasse à la baleine au Japon", a déclaré Alexia Wellbelove, directrice principale du programme Humane Society International.

"C'est une démonstration supplémentaire, si nécessaire, de la nature vraiment horrible et inutile des opérations de chasse à la baleine, en particulier lorsque des études non létales se sont révélées suffisantes pour répondre à des besoins scientifiques", a-t-elle ajouté.

Deux navires japonais ont été impliqués dans la chasse de l'été dernier, qui visait les baleines à l'aide de harpons chargés d'une grenade penthrite de 30g.

Les animaux abattus ont été pris à bord des bateaux, où les chercheurs ont pris des mesures et recueilli des données sur leur graisse et le contenu de leur estomac, selon les documents de la CBI.

L'agence japonaise des pêches recueille les données et communique les résultats à la commission. Il indique que le programme est réalisé conformément à la Convention internationale pour la réglementation de la chasse à la baleine.

"Les baleines sont déjà confrontées à des menaces importantes, y compris les prises accessoires dans les pêcheries et la pollution marine", a déclaré Mme Wellbelove. «Des efforts significatifs de conservation sont en cours dans le monde entier pour résoudre ces problèmes, de sorte que le moins que le Japon puisse faire est de ranger les harpons.

"Le massacre continu de baleines est odieux à la société moderne, mais ces nouveaux chiffres le rendent encore plus choquant. Nous attendons avec impatience que l'Australie et d'autres pays pro-conservation envoient le message le plus fort possible au Japon qu'il devrait arrêter son programme mortel de chasse à la baleine. "

Pouvons-nous là-aussi rester insensibles et...aphones !!!

 

 

 


Commentaires

Poster un commentaire