VILLECOMTAL SUR ARROS ET SA VALLEE

Villecomtal-sur-Arros, La vallée de l'Arros dans le Gers, ses Villages, Infos locales, Histoire , Traditions, Anecdotes, Nature, Cuisine, Vues anciennes et récentes, Rugby et autres...

dimanche 8 novembre 2009

Les frelons de l'Arros...Une histoire qui ne manquait pas de piquant(s)...

          Branle-bas de combat à Villecomtal, vendredi dernier (06/11), avenue de Bigorre, au bord de la RN 21, à l'angle du lotissement des Castors.
          Un essaim de frelons asiatiques a élu domicile presqu'au sommet d'un des pins de la villa "La cigale", une affaire d'insectes quoi.
          Le nid construit par nos 12000 à 15000 ravageurs de ruches, et autres grappes de raisin (j'ai entendu dire qu'ils en raffolaient), avait bien de quoi faire faire les yeux ronds aux nombreux quidams rendus sur place. Il mesurait bien l'équivalent de 3 à 4 ballons de basket réunis, ce n'est pas peu dire.
          Sous l'efficace autorité de monsieur LAFRANQUE Christian, conseiller municipal, messieurs VILLA Francis et SARRELABOUT René sécurisaient la zone d'intervention, ce qui était fait vers 9h30.
          Ensuite de quoi monsieur LAFRANQUE, décidément sur tous les fronts, supervise l'installation de la nacelle de l'entreprise DOMINGUEZ et FILS de CAIXON.
          Cette dernière en place, et tandis que messieurs VILLA et SARRELABOUT s'occupent de gérer la circulation en sens alterné, messieurs LAFRANQUE et DOMINGUEZ fils bien campés sur le plateau de la nacelle s'élèvent lentement jusqu'à hauteur du nid, à peu près à 21 mètres du sol, fichtre!..
          Armé de nos deux appareils photos, monsieur LAFRANQUE prend quelques clichés des plus heureux, et regarde d'un oeil sombre la multitude vrombissante entrant et sortant du nid par deux orifices situés sur sa partie supérieure. Sans trop insister nos deux intrépides curieux (ils sont montés sans aucune protection) redescendent sagement vers la terre ferme.
          De ce moment, nous attendons la venue du spécialiste devant détruire l'essaim. Il s'agit de monsieur CHARBONNEL Thierry d'Aignan. Il a pris quelque retard sur un autre théâtre d'intervention. Entre temps arrivent deux gendarmes de la brigade de Marciac qui aussitôt se mettent en devoir d'apporter tout leur concours aux diverses phases de cette opération, et notamment au réglage de la circulation...C'est incroyable ce que la présence de deux militaires au bord de la chaussée change le comportement des conducteurs, mais ça c'est une autre histoire.
          Monsieur LAFRANQUE remplace un moment à la circulation Monsieur VILLA parti chercher une combinaison de protection au centre de secours de la commune. Elle sera destinée à monsieur DOMIGUEZ qui n'en possède pas.
          Sur ce, monsieur CHARBONNEL arrive. Il est un peu plus de 10h30. Evaluation du site, préparation minutieuse du matériel, rien n'est laissé au hasard.
          Monsieur VILLA est de retour. Nos deux amis se préparent, enfilent leur combinaison de protection et rejoignent la nacelle, l'un, monsieur CHARBONNEL, armé d'un pulvérisateur contenant un produit des plus virulents destiné à la destruction des insectes, l'autre, monsieur DOMINGUEZ, d'une tronçonneuse destinée à élaguer l'entour du nid.
          L'approche se fait plus lentement que précédemment; il est vrai que cette fois il faut aller au plus près du nid. On monte, on monte...Aïe! on heurte les branches un peu trop fort, le haut du pin accuse la secousse et balance généreusement. Une forte escouade de frelons surgit du nid et envahit l'espace autour des deux hommes, l'émotion se lit sur tous les visages levés vers eux.
          Aucun drame ne survient, les protections sont efficaces. Monsieur DOMINGUEZ lance alors sa tronçonneuse et commence à nettoyer l'entour du nid de façon à pouvoir s'en approcher le plus près possible. Les branches coupées tombent une à une au sol.
          Le nid construit autour d'une branche, et non pas suspendu sous elle, est bientôt dégagé. Monsieur DOMINGUEZ a sectionné la partie de la branche en avant du nid. Ne reste plus à sectionner que la partie de la branche issue du tronc, mais on verra plus tard.
          Monsieur CHARBONNEL peut alors user de son pulvérisateur, des nuages de poudre blanchâtre enveloppent le haut de l'arbre. Il ne faut pas laisser aux insectes le temps de réagir à cette attaque. Monsieur DOMINGUEZ empaquete et enferme rapidement le nid dans un fort sac poubelle. Monsieur CHARBONNEL asperge autant qu'il peut la multitude échappée à l'enfermement, et noie de produit l'intérieur du sac où la colère et la rage grondent.
          Sans attendre, ayant posé son pulvérisateur, monsieur CHARBONNEL attrape fermement l'ensemble nid-branche et monsieur DOMINGUEZ d'un coup de troçonneuse bien ajusté tranche au raz du tronc. C'est fait, le nid est à eux. Escortés par des centaines de rescapés nos amis glissent lentement vers le sol, amenant avec eux l'ennemi vaincu.
          Et chacun de les féliciter une fois arrivés au sol.
          Ensuite de quoi levée de tout ce déploiement, départ vers la mairie, rapatriement du nid vers icelle, nid qui sera vraisemblablement conservé et peut-être exposé une fois qu'aura été établie la certitude que tout ce petit monde venu d'Asie aura rejoint les plaines éternelles de l'au-delà.
          Allez, je ne vous ennuie plus avec toute ma littérature, place à quelques photos.

Nids_frelons_asiatiques_Panorama
Tout en haut du pin...

Frelons_06_11_2009_CH 
Autre vue...

SUNP0110
Un bel engin, non!?...

Frelons_06_11_2009_CH
Autre vue...

   vespa_velutina_2
Hep, c'est moi l'artiste ou l'architecte (comme on voudra)...
Enfin, moi...et les milliers de mes frères
et soeurs.

Frelons_06_11_PH
Installation de la nacelle sous l'autorité de M. LAFRANQUE.

SUNP0101
Idem...

SUNP0102
Essai de la nacelle...

SUNP0103
Idem...

SUNP0104
Là, on juge assez bien de la hauteur...

SUNP0105
Nous voici à peu près à la hauteur du nid...

SUNP0106
Pas mal, non!?...

SUNP0107
On aperçoit le nid, à gauche, un peu au-dessus
de monsieur DOMINGUEZ Fils.

SUNP0117
Arrivée de monsieur CHARBONNEL...

SUNP0118
Préparation du matériel sous l'oeil attentif et intéressé de
monsieur LAFFORGUE (à gauche)...

SUNP0119
Nos amis se préparent...

SUNP0120
Enfiler une telle combinaison, c'est pas rien...

SUNP0121
Un tutu, ce serait plus simple, non!?...

SUNP0122
Monsieur DOMINGUEZ Fils est aux anges devant monsieur
DOMINGUEZ Père parfaitement "emballé"...

SUNP0123
Monsieur CHARBONNEL achève de se préparer...

SUNP0124
Monsieur DOMINGUEZ a rejoint la nacelle...

SUNP0125
Discussion avec son fils...

SUNP0126
Dernières mises au point...

SUNP0127
Monsieur CHARBONNEL à pied d'oeuvre...

SUNP0128
On attaque la montée...

SUNP0129
On progresse...

SUNP0130
Encore...

SUNP0131
Et encore...

SUNP0132
On approche...

SUNP0133
Presque...

Frelons_06_11_2009_CH
Le nid est en vue...

SUNP0134
On touche presque...

Frelons_06_11_2009_CH
Nous sommes à portée...

Frelons_06_11_2009_CH
On aperçoit le nid au-dessus de monsieur DOMINGUEZ (en vert)...

Frelons_06_11_2009_CH
Le voilà...Fichtre!

Frelons_06_11_2009_CH
L'opération "Destruction" peut commencer...

ETC...
ETC...
ETC...
ETC...
ETC..

Pour la suite, reprendre le texte plus haut,
et faire fonctionner son imagination.

A bientôt,
peut-être avec une vidéo...
Merci pour tous vos encouragements...
Spardiacus.

- Photos mêlées MM. LAFRANQUE et SPARDIACUS -

          
         
         

Posté par SPARDIACUS à 22:52 - INFOS VILLECOMTAL - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Frelons d'Asie

    Bonsoir,
    félicitations à la fois pour le narrateur ! si! si! qui ne ménage pas les détails de l'opération et aussi pour cette destruction fort utile.
    nous avons les mêmes soucis ici en Charente-Maritime, les nids pullulent ! j'ai consacré une page web sur mon site, au frelon d'Asie. Souhaitons qu'en haut lieu une décision ferme soit prise...mais c'est affaire de gros sous ! à ce propos, combien a coûté cette intervention ?
    Dans l'attente du plaisir de vous lire et bien cordialement...
    J.Pierre Boulesteix
    17120 Cozes

    Posté par JP.Boulesteix, lundi 9 novembre 2009 à 19:37

Poster un commentaire